Auteur Sujet: L'enfant de la bibite  (Lu 68212 fois)

yamacoco

  • Membre club Fieromontreal
  • Hero Member
  • *
  • Messages: 2554
  • Fiero 87 3.5 rouge/gris Fiero 86 3.8 SC rouge
Re : L'enfant de la bibite
« Réponse #885 le: janvier 09, 2021, 10:32:36 am »
Salut Patrick,
Moi j'ai toujours utilisé de l'huile de montage pour étrier, c'est une huile épaisse qui lubrifie et empêche la rouille du piston et de l'intérieur de l'étrier. J'ai essayé de voir la marque sur ma vielle bouteille mais impossible ! Trop vielle et sale, je pense que ce serait seulement disponible dans les shops ou ils assemblent les étriers.
Si je me souviens bien j'avais acheté cette huile chez Bernier brake à Anjou, il y a plus de 30 ans quand je travaillais chez Inter Anjou (dans ce temps la pas d'internet), peut être que ça été remplacer par autre chose ??? Mais je peux te dire que c'est très efficace, mes galiper de mon Honda ils ont 20 ans (jamais changer) mais a toutes les fois où je refais mes freins, je lève doucement le dust seal et y ajoute quelques gouttes de cette huile ce qui lubrifie le seal + le dust seal et empêche le piston de rouiller à cet endroit.
Peux être que c'est rendu de la graisse? Moi j'aime mieux l'huile car tu peux en rajouter sans refaire les étriers.

Yamacoco

pmbrunelle

  • Membre club Fieromontreal
  • Hero Member
  • *
  • Messages: 1341
Re : L'enfant de la bibite
« Réponse #886 le: janvier 14, 2021, 00:08:21 am »
J'avais un mauvais piston arrière :
http://www.fiero.nl/forum/Forum2/HTML/144717.html

J'ai donc commandé un étrier Cardone pour son piston. L'alésage et le piston étaient tous les deux recouverts d'une mince couche de graisse blanche translucide, probablement au silicone. Par contre, ça ne veut pas dire que l'huile est mauvaise.

********************************************************************************

Sur le Ranger le gasket de couvercle de chaine coulait du Prestone, donc je l'ai changé, ainsi que la chaîne (tant qu'à y être), pompe à eau (jeu dans son roulement). Le 3.0 Vulcan ressemble en principe à un moteur de Fiero, notamment par son architecture de têtes et bloc 60° en fonte, mais c'est comme une version mal-exécutée.

Ça donne l'impression d'être un moteur (et compartiment moteur) qui a été conçu par raboutage... des accessoires qui ont été rajoutés par après, donc qui bloquent accès aux vis cachées derrière.

Au moins avec le radiateur enlevé, j'ai juste assez d'espace pour m’asseoir à terre, face au moteur.

Je vais pouvoir tester ça demain soir, après le souper mais avant le couvre-feu.